Tour du monde culinaire : les plats les plus insolites

Par Jerome,  publié le 5 février 2018 à 16h39, modifié le 5 février 2018 à 16h40.
 6 minutes

Voyager malin

Le traditionnel haggis écossaisShutterstock.com

Voici un petit tour du monde culinaire des recettes les plus étranges auxquelles vous pourrez goûter durant vos escapades.

Voici un petit tour du monde culinaire des recettes les plus étranges que vous pourrez avoir l’occasion de goûter durant vos escapades à travers le monde. 

Le Balut

Les Philippines seront notre première destination pour cette escapade culinaire à travers le monde. Dans ce pays, vous pourrez goûter à un plat des plus originaux : le balut. Il s’agit tout simplement d’un œuf de poule, de cane, ou encore de caille dans certaines régions, que l’on a fait cuire à la vapeur. Les œufs ont été au préalable incubés jusqu’à la formation du fœtus.

Cette recette est tout aussi appréciée au Cambodge. Elle est le plus souvent servie avec de la sauce piquante et un peu de vinaigre. Le balut se mange chaud, et généralement accompagné avec de la bière. S’il est tant prisé par les locaux, c’est parce qu’il représente non seulement une véritable source de protéines, mais on lui prête également des vertus aphrodisiaques. Vous pourrez tester le goût de ce plat assez spécial auprès des marchands ambulants.

Le vin de souriceaux

Vous êtes en quête d’un spiritueux au goût unique pour épater les papilles de vos convives lors des fêtes de fin d’année ? Pourquoi ne pas leur proposer du vin de « bébé souris » ? Fabriquée en Chine et en Corée, cette liqueur fait sans conteste partie des boissons les plus étranges du monde entier.

Des souriceaux âgés de moins de trois jours sont immergés dans une boisson à base d’alcool de riz. Le vin pourra être bu quelques mois après. Il représenterait un excellent remède contre l’asthme et certaines maladies du foie. Dans la même idée, la médecine traditionnelle chinoise utilisait également des os de tigre pour concocter un breuvage permettant de lutter contre les rhumatismes ou l’arthrite. Ce procédé est toutefois interdit de nos jours.

Le Fugu

Au Japon, les spécialités culinaires sont généralement à base de fruits de mer. Le fugu en fait partie. Ce poisson-ballon très prisé par les Japonais possède une caractéristique particulière : le poison qu’il contient, qui peut tuer près de 30 personnes. Pour pouvoir le préparer, les chefs cuisiniers japonais doivent suivre plusieurs années de formation.

Le fugu peut être servi grillé ou bouilli, ou encore découpé en sashimi finement émincé. La moindre erreur au cours de sa préparation peut causer la mort de ceux qui en consomment. Pour espérer tester ce mets, des plus mortels, planifiez votre séjour au Japon entre les mois d’octobre et de mars, qui constitue la saison des fugus.

Le Haggis

Pour découvrir une autre manière de manger du mouton, une petite escapade en Écosse. Le Haggis, plat national écossais, est à base de poumon, de foie et de cœur de mouton. Il est assaisonné avec des épices et de l’avoine. On laisse le plat fourré dans l’estomac du mouton que l’on met à mijoter. On le sert généralement avec des navets ou des pommes de terre en purée.

Malgré son aspect peu ragoûtant, le Haggis n’en demeure pas moins succulent. Dégustez-le avec du whisky pour bien l’avaler. Ce mets est une véritable source de fibre et de fer. Autant de bonnes raisons pour le tester.

Le sandwich de cerveau frit

Si vous partez en road trip aux États-Unis, on vous proposera certainement ce plat original : du sandwich de cerveau de cochon frit, accompagné de frites ou de cornichons sucrés. Cette recette est très célèbre dans la vallée de la rivière Ohio. Elle est appréciée pour être une excellente source de calories. Pour rehausser sa saveur, vous pouvez le manger avec un peu de moutarde.

Avec sa texture crémeuse et son goût assez doux, la cervelle de cochon a tout pour vous plaire. À tester absolument, mais avec modération pour ne pas prendre du poids, durant vos vacances aux States.

L’araignée frite

Les araignées frites sont l’une des spécialités culinaires du Cambodge. Pour frire les tarentules, on utilise de l’huile d’ail, afin de leur donner une texture extérieure croustillante, et une texture intérieure molle. Ce mets avait servi d’alternative à la nourriture pendant la période des Khmers Rouges. Nombre de voyageurs se laissent séduire par ce plat exotique dont le goût n’est pas pour déplaire.

D’ailleurs, les araignées frites sont riches en protéines. Si vous avez envie d’en déguster, planifiez un détour par la ville de Skun, d’où ce plat est originaire. Rien de tel pour lutter contre la phobie des araignées que d’en manger !

Araignée frite au Cambodge.Simon / Pixabay

Le sannakji

Le sannakji est un plat typique de la Corée. Il s’agit d’un petit poulpe vivant qui se déguste généralement sans accompagnement. Dans certains restaurants, on le parsème de graines de sésame, tandis que d’autres utilisent de l’huile de sésame. Il doit être dégusté frais. Attention toutefois à ce mets spécial, car les ventouses du poulpe, qui s’attachent ensemble à l’intérieur de votre gorge, peuvent provoquer un étouffement, ou pire entraîner la mort.

Utilisez des baguettes pour le saisir et croquez-le directement pour éviter que ses tentacules ne s’accrochent à vos palais. Prenez toutefois le temps pour bien le mastiquer. Il est apprécié pour sa fraîcheur une fois en bouche.

Les escamoles

Au Mexique, les escamoles font fureur. Il s’agit d’une recette mexicaine qui remonte à l’époque lointaine des Aztèques. Ce sont des œufs de fourmis qui sont récoltés dans les racines de l’agave. Ces larves peuvent être mangées seules ou bien être mélangées à une omelette ou aux ingrédients d’un taco.

Dans certaines régions du Mexique, les escamoles sont assimilées à des plats raffinés. Les touristes font ainsi référence à du caviar d’insectes. On peut soit les faire cuire dans une friteuse ou les faire rissoler dans du beurre. Ne manquez pas d’essayer ce plat mexicain croustillant, qui ne manquera pas de charmer les papilles, même des plus fins gourmets.

Avec un léger goût de noix, les escamoles sont tout à fait délicieuses.