Vacances : comment lutter contre le décalage horaire ?

Par Jerome,  publié le 8 novembre 2017 à 17h05.
 6 minutes

Voyager malin

Illustration. Une femme dormant dans un aéroport. Shutterstock.com

À l’heure des vacances, vous ne pensez plus qu’aux magnifiques plages ou aux paysages exotiques de vos destinations de rêve. Que vous vous envoliez pour l’Asie ou pour l’Amérique, vous avez qu’une envie : arriver le plus vite.

Cependant, vous oubliez un inconvénient non négligeable : le décalage horaire. Qu’est-ce que c’est vraiment ? Comment le surmonter ? Focus sur le sujet.

Le Jet Lag, késako ?

Le Jet Lag, plus communément connu sous l’appellation de décalage horaire, est un phénomène affectant les personnes voyageant en avant vers l’Est ou l’Ouest du globe. Il se produit à chaque fois que l’on dépasse un fuseau horaire, mais il faut passer trois ou quatre d’entre eux pour ressentir des effets importants.

Le décalage horaire affecte principalement votre sommeil. Si vous voyagez vers l’Est, lorsqu’il fera nuit dans votre destination, votre corps pensera qu’il n’est que la fin de l’après-midi. Vous souffrirez alors d’insomnie et de manque de sommeil. À l’inverse, si vous allez vers l’Ouest, vous aurez tendance à vouloir vous coucher plus tôt.

En plus de la qualité du sommeil, le décalage horaire affecte également certaines fonctions du corps. Ce dernier peut libérer diverses hormones provoquant des états de stress, d’anxiété, de mauvaise humeur ou encore la faim et des troubles gastro-intestinaux. Il est nécessaire pour un voyageur de récupérer rapidement du Jet Lag. Le temps de récupération dépend du nombre de fuseaux horaires franchi. Ainsi, pour trois fuseaux horaires dépassés, il faudra compter trois jours de récupération que vous alliez vers l’Est ou l’Ouest.

Pourquoi souffre-t-on du décalage horaire ?

Vous savez que le décalage horaire ne vous affecte que lorsque vous dépassez un fuseau. Toutefois, est-ce seulement l’explication de ce phénomène ? En fait, le Jet Lag est dû au noyau suprachiasmatique ou SCN, une horloge biologique située dans le cerveau. C’est le SCN qui contrôle les cycles de sommeil et de veille ainsi que la faim, la soif, le sommeil, la sécrétion d’hormones et bien d’autres.

En se basant sur la luminosité ambiante, ce dernier libère de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Néanmoins, il a également ses petites habitudes. Si ces dernières sont chamboulées, et malgré que le soleil soit couché ou non, il peut empêcher le corps de se reposer. Un voyage vers l’Est ou l’Ouest détraque donc notre horloge interne ce qui crée de nombreux désagréments.

Comment se prémunir du Jet Lag ?

Il est possible de récupérer naturellement de ce dernier sur une période plus ou moins longue selon le nombre de fuseaux horaires franchis. Toutefois, si vous voulez profiter de vos vacances sans avoir à souffrir du Jet Lag, il existe quelques solutions.

Préparez-vous avant le décollage

Pour être sûr de récupérer plus vite une fois que vous arrivez à destination, commencez par prendre quelques précautions avant de grimper dans l’avion. Pour cela, adaptez votre corps aux horaires de votre destination. Si vous allez vers l’Est, couchez-vous une ou deux heures plus tôt, et vice-versa si vous partez dans la direction opposée.

Respectez ces consignes dans l’avion

Durant le vol, aidez votre horloge interne à s’adapter en évitant de consommer des boissons alcoolisées ou des excitants (cafés, thés, tabac). La prise de somnifère est également à proscrire. Dans le cas où vous suivez un traitement quelconque, il est inutile de vous mettre à l’heure locale pour éviter les surdosages ou les sous-dosages.

Dans l’avion, essayez de dormir et demandez à ne pas être réveillé. Grâce aux bouchons d’oreilles et aux masques, assurez-vous d’avoir un sommeil de qualité qui vous aidera à atténuer les effets du Jet Lag.

Soyez prêt à l’arrivée

Une fois que vous êtes arrivé à destination, ne perdez pas de temps pour lutter contre les effets du décalage horaire. Et quoi de mieux que de recourir à des méthodes naturelles ? Si vous voyagez vers l’Est, mettez-vous au lit très tôt, réveillez-vous également tôt et faites du sport en début de journée afin d’adapter votre corps.

Si vous allez vers l’Ouest, dormez tard et faites votre séance de sport en soirée. Vous gagnerez ainsi plus d’énergie et vous récupérerez plus vite du Jet Lag.

Photo d’illustration. Le décalage horaire.Alexaldo / Shutterstock.com

Prenez des médicaments appropriés

La mélatonine est une hormone naturelle produite par le cerveau qui facilite le sommeil. Durant vos voyages vers l’Est, pensez à en prendre. La mélatonine de synthèse a les mêmes effets que celle qu’on retrouve dans le corps. Elle aide à se détendre et permet ainsi à l’organisme de se remettre du Jet Lag.

Cependant, cette hormone ne doit être prise que lors des premiers jours de votre arrivée. Et il est conseillé de demander l’avis d’un médecin avant d’en consommer.

Faites attention à la lumière

Le SNC ou l’horloge interne qui régule de nombreuses fonctions de notre corps est affecté par la luminosité. Aussi, pour lutter plus efficacement contre les effets du décalage horaire, il est important de prendre soin de ses yeux. Lors d’un voyage vers l’Ouest, portez des lunettes de soleil durant toute la matinée et enlevez-les vers le milieu de l’après-midi. Votre rétine sera ainsi stimulée et elle transmettra un message indiquant au SNC qu’il est l’heure de dormir.

Pour un voyage vers l’Est, le mieux est de prendre des bains de soleil en matinée. De l’après-midi au soir, portez des lunettes de soleil afin de stimuler la production de la mélatonine qui vous aidera à dormir plus facilement.

En résumé

Lutter contre le décalage horaire n’est pas si difficile, il suffit d’avoir les bonnes habitudes. Pour ne pas trop en souffrir, pensez à mettre votre corps à l’heure locale de votre destination en vous couchant plus tôt ou plus tard. Une fois hors de l’avion, faites de l’exercice en matinée ou en soirée, en fonction que vous soyez à L’Ouest ou à l’Est du globe. Portez des lunettes de soleil pour adapter votre cerveau à la luminosité, ce qui l’aidera à assimiler qu’il fasse nuit ou non. Vous pourrez ainsi dormir plus facilement ou rester éveillés.