Conseils pour bien préparer un voyage au Chili

Par Jerome,  publié le 2 février 2018 à 16h55.
 7 minutes

Guide de voyage

L'Altiplano, au nord du Chili. JeremyRichards / Shutterstock.com

Faisant rêver par ses étendues sauvages, ses volcans en activité ou encore ses paysages à couper le souffle, le Chili promet un véritable dépaysement aux amoureux de grands espaces.

Que ce soit pour découvrir les fjords de Patagonie, pour vous livrer aux plaisirs du farniente sur ses plages sauvages et paradisiaques ou encore pour partir à l’aventure sur l’Ile de Pâques, le Chili vous réserve un séjour riche en émotions.

Si les amoureux de la nature y trouveront certainement leur bonheur, ceux qui souhaitent visiter des villes modernes et artistiques ne sont pas non plus en reste. Toutefois, un voyage au Chili ne s’improvise pas et requiert une bonne organisation.

Retrouvez dans cet article tout qu’il y a à savoir pour préparer votre séjour au Chili.

Les démarches administratives

Pour entrer au Chili et dans le cadre d’un séjour touristique de moins de trois mois, les ressortissants de l’Union européenne n’ont pas besoin de visa. À votre arrivée, une carte touristique vous sera remise que vous devriez placer en lieu sûr puisqu’elle vous sera exigée à votre sortie du pays.

Si vous désirez prolonger votre séjour de trois supplémentaires, vous devez remplir quelques paperasses et payer une centaine de dollars. Dans le cas où vous perdez vos documents d’identité, déposez plainte et contactez votre ambassade. Pour vous faciliter la tâche, conservez une photocopie de votre visa et de votre passeport.

Le climat au Chili

Que vous ayez envie d’un séjour au bord des plages chiliennes, de découvrir autrement cette contrée à travers des randonnées ou encore de skier sur les cimes andines, vous devez bien choisir les dates de votre séjour. Bien que le pays se visite tout au long de l’année, cette vaste contrée connait de grandes variations climatiques.

Pour profiter d’un climat méditerranéen, rendez-vous dans la région de Valparaiso. Au nord, le désert d’Atacama constitue l’une des zones les plus arides au monde. En revanche, la région des Lacs et de la Patagonie connaissent une importante pluviométrie. Au milieu du Pacifique, l’archipel Juan Fernandez et l’Ile de Pâques jouissent d’un climat subtropical avec généralement un temps chaud rafraîchi par des brises légères.

Valparaiso, au Chili.Mariamichelle / Pixabay.com

La meilleure période pour visiter le pays

Si vous comptez vous rendre sur l’île de Chiloé, optez pour un séjour lors de l’été austral, période favorable à une exploration. La Patagonie se visite quant à elle de novembre à avril. Le reste de l’année, une partie de cette région est fortement enneigée avec un froid rude.

Si vous recherchez des zones se visitant tout au long de l’année avec un climat sec et le soleil toujours au rendez-vous, c’est dans le désert de l’Atacama ou les villes côtières qu’il faut aller. Évitez la région de l’Altiplano andin durant l’été bolivien, soit de janvier à mars, sujette à de fortes pluies.

Comment se rendre au Chili ?

Pour partir au Chili, plusieurs compagnies aériennes proposent quotidiennement des vols partant de Paris et desservant la capitale Santiago, notamment Air France, American Airlines ou Luthansa. Les billets aller-retour coûtent généralement plus de 900 euros. La compagnie nationale chilienne, la LAN-chile octroie régulièrement des promotions sur ses vols au départ de l’Europe.

Si vous comptez partir lors de la haute saison, pensez à réserver vos billets trois mois à l’avance afin d’éviter d’avoir à payer le double du prix en basse saison. À noter qu’un vol avec escale vers le Chili dure entre 17 heures et 20 heures de vol.

Où dormir ?

En fonction de votre budget, le choix en termes d’hébergement est vaste au Chili. Si vous êtes en quête d’un toit à prix réduit, optez pour le camping. Au bord d’une rivière ou en pleine montagne, ces hébergements offrant des installations confortables ou rudimentaires sont souvent bondés en été, soit entre décembre et mars.

La plupart des zones touristiques abritent également de nombreuses auberges de jeunesse. Si votre budget vous le permet, optez pour un séjour haut de gamme dans un lodge luxueux en Patagonie, un bungalow en bois sur les rives d’un lac ou au sein d’une vieille demeure empreinte de charme à Valparaiso. Le pays compte également de nombreuses chambres d’hôtes et Bed and Breakfast ancrés au milieu des vignes ainsi que des hôtels cinq étoiles.

La santé au Chili

Excepté les risques de séisme et les maux occasionnés par l’altitude, les risques sanitaires majeurs sont rares au Chili. Si vous avez peur d’attraper le paludisme, notez que cette maladie est absente sur le territoire chilien. Bien qu’aucun vaccin ne soit exigé, il est toujours préférable d’être à jour dans votre carnet de vaccination (hépatite B, tétanos, coqueluche…).

Par ailleurs, il est fortement conseillé de se protéger contre l’hépatite A et la fièvre typhoïde. Pour éviter les problèmes en cas de souci de santé, pensez à souscrire une assurance voyage. Pour un séjour en montagne, il est recommandé de faire une ascension par palier pour éviter le mal de l’altitude. Par ailleurs, buvez beaucoup d’eau et mangez léger.

Enfin, ne laissez pas traîner vos affaires sur le sol et vérifiez vos chaussures avant de les enfiler ainsi que vos draps avant de vous glisser dans votre lit pour vous assurer qu’il n’y ait pas d’« arana de rincon » ou araignée de recoins à la piqûre dangereuse.

La sécurité au Chili

Contrairement à d’autres pays de l’Amérique du Sud, le Chili est une contrée sure. Il convient toutefois de rester vigilant, notamment en évitant certains quartiers (à Valparaiso et à Santiago). Par ailleurs, gardez toujours un œil sur vos affaires, notamment dans les marchés, évitez les signes ostentatoires de richesse et laissez votre carte de crédit dans un coffre à l’hôtel.

Étant donné que le Chili est un pays sismique, les risques de séisme lors de votre séjour ne sont pas à écarter. En cas de secousse violente, restez calme et dirigez-vous vers une zone sûre. Avant de vous rendre dans certaines zones du pays, n’oubliez pas de vous renseigner sur l’activité volcanique.

Que mettre dans votre valise pour aller au Chili ?

Certains objets doivent absolument être glissés dans vos bagages avant de partir, notamment une crème solaire avec un indice de protection élevé. Pour éviter les insolations, n’oubliez pas non plus d’emporter un chapeau, mais aussi des lunettes de soleil pour préserver vos yeux. Si vous comptez faire de la randonnée en altitude, n’oubliez pas vos chaussures de randonnée, un blouson de montagne chaud, mais léger ainsi que d’autres vêtements chauds comme une veste en polaire.

Enfin, au Chili comme ailleurs, n’oubliez pas votre trousse à pharmacie lors de vos voyages avec des médicaments basiques, des pansements ainsi que des désinfectants à l’intérieur.

En savoir plus