Avion : Comment éviter les frais supplémentaires lors d’une réservation

Par Jerome,  publié le 31 janvier 2018 à 16h55.
 6 minutes

Voyager malin

Un passeport, une valise. Skitterphoto / pixabay

Que vous soyez un grand habitué des voyages ou un voyageur occasionnel, vous partagez certainement la même conviction que tous les passagers en avion : trouver la solution qui vous fera le plus économiser de l'argent.

Et cette économie commence au moment où vous réservez votre vol. Le problème est que dans certains cas, même si vous avez l’impression de faire une excellente affaire, une mauvaise surprise vous attend toujours au moment de payer la facture. Pour ne plus devoir faire face à cette problématique, apprenez à percer à jour les frais cachés des compagnies aériennes.

Évitez les suppléments bagages

Vous trouverez sur internet plusieurs offres de vols pas chers. Le revers de la médaille ? Ces derniers n’incluent, généralement, pas de bagage en soute. Surtout, si l’offre vient d’une compagnie low cost. Par conséquent, si vous avez l’intention d’emporter un autre bagage, en plus de votre bagage cabine, vous devez prévoir un coût supplémentaire.

Certes, vous pensez alors que vous êtes tombé sur une bonne affaire grâce au billet moins cher et à l’offre bien alléchante. Malheureusement, quand vient le moment de payer votre facture, vous vous retrouverez avec un coût plus élevé à cause du nombre et du poids de bagages en plus que vous avez ajouté.

Afin d’éviter ce coût supplémentaire, vous pouvez vous restreindre à un unique bagage à main. Par contre, si dans certains cas, vous devez absolument voyager avec un bagage en soute, il est préférable d’effectuer le paiement du surplus en ligne. Souvent, cette alternative est beaucoup plus économique que lorsque vous effectuez le paiement en comptoir au moment de l’enregistrement. Pour payer moins cher, pensez également à vérifier la taille et le poids des bagages autorisés. Pour cela, il vous suffit de lire les conditions de la compagnie sur leur site internet avant le départ.

Normalement, il est toujours plus prudent de peser les bagages avant votre arrivée à l’aéroport. Ainsi, vous pouvez être certain de ne pas dépasser les poids autorisé. En règle générale, vous aurez un poids maximum de 7 kg pour votre bagage à main et 23 kg pour votre bagage en soute. Si en plus d’apporter des bagages supplémentaires, vous dépassez le poids autorisé, vous serez obligé de payer une somme encore plus importante. D’où la nécessité de toujours prendre en compte le poids de votre valise avant toute chose.

Si vous ne voyagez pas seul, voyez s’il y a encore de la place dans les bagages de votre compagnon de voyage.

Ne soyez pas sélectif sur votre siège

Certaines compagnies aériennes offrent aux passagers la possibilité de choisir, gratuitement, le siège où ces derniers souhaitent s’asseoir durant tout le voyage. Tandis que d’autres vous imposent un siège bien précis. La plupart du temps, cette deuxième catégorie concerne surtout les compagnies low-cost.

Dans le cas où vous voulez choisir votre siège alors que ce n’est pas compris dans le prix du billet, vous devez payer un supplément. Si vous voyagez seul, cela ne constitue pas un grand problème. Par contre, pour les voyages en groupe, il va falloir penser à réserver vos billets ensemble, et bien tôt, pour être certains d’être tous assis côte à côté.

Informez-vous bien sur le repas à bord

Il n’y a pas de règle universelle qui régit les repas et les boissons à bord de l’avion. Ainsi, chaque compagnie est libre d’imposer leur propre réglementation à ce sujet. Certaines compagnies offrent à tous les passagers une boisson et, dans certains cas même, l’en-cas. Par contre, dans d’autres, vous n’obtiendrez ni repas, ni boissons gratuites.

Toutefois, pour les vols long-courriers, la compagnie sera, techniquement obligée, d’offrir au moins un repas. Pour ne pas être surpris au moment de payer votre note, il vaut toujours mieux demander qu’est-ce qui est compris dans le prix de votre billet et qu’est-ce qui n’est pas.

Si vous devez acheter, en sus, vos repas et vos boissons, sachez que ceux que l’on retrouve à l’aéroport sont toujours moins cher et de meilleure qualité que ceux que l’on vous propose à bord. En effet, comme vous allez rester en altitude un bon bout de temps, les plats dans l’avion sont souvent additionnés avec des produits chimiques qui permettent de les tenir au frais. Mais si vous êtes, tout de même, de ceux qui préfèrent acheter à bord, il vous est, maintenant, possible de commander et payer en ligne avant ledit vol.

Il est évidemment possible d’emporter votre propre bouteille d’eau ou autre boisson à bord de l’avion. Mais à une condition : que vous respectez bien toutes les règles de sécurité. D’ailleurs, vous devez passer par les contrôles de sécurité avant de pouvoir monter à bord. Par exemple, il est préférable de ne pas opter pour des bouteilles dépassant les 100 ml requis.

Choisissez le bon type de paiement

Pour les habitués, vous avez remarqué qu’au moment d’acheter votre billet en ligne, vous êtes redirigé automatiquement vers la page de paiement. Et vous verrez que le prix augmente en fonction du type de paiement de votre choix. Généralement, vous aurez le choix entre les cartes de crédit classiques et les paiements Paypal.

Pour faire un maximum d’économies, optez pour la solution qui présente le minimum de frais. Certains sites vous offrent, par exemple, la possibilité de payer par carte sans vous demander aucuns frais en surplus. Et si vous avez le type de carte en question, pourquoi ne pas choisir cette option ?

Informez-vous sur les assurances voyage et annulations

Normalement, les agences de voyages et les compagnies aériennes vous proposent un contrat d’assurance voyage et un contrat d’assurance annulation au moment d’acheter votre billet. Pour ceux qui ne comprennent pas encore le concept, ces deux contrats vous protègent dans le cas d’une annulation de votre vol et durant tout votre voyage. Ces derniers ne seront pas obligatoires.

Mais si vous voulez jouer la carte de la prudence, faites toujours en sorte de vérifier si vous n’êtes pas déjà couvert face à ces situations par votre banque ou votre assurance.