Astuces pour se faire surclasser en avion

Par Jerome,  publié le 30 janvier 2018 à 16h26.
 6 minutes

Voyager malin

Illustration. Une place en classe business. Shutterstock.com

Qui n'a jamais été tenté de voyager dans la classe supérieure à celle indiquée sur votre billet d'avion ?

Pour ce faire, on doit se faire surclasser. Quelques conseils et astuces peuvent être tentés pour arriver à cette fin. Ensuite, il ne reste plus qu’à croiser les doigts…

Jouer la carte du surbooking

L’astuce qui suit fonctionne surtout en haute saison, quand on est quasi certain du taux de remplissage de l’avion. Il en est de même pour les vacances scolaires, les fêtes de Noël et autres, soit tout événement susceptible de remplir l’avion.

Ainsi, avec son billet de la classe économique, on se présente en dernier au comptoir d’enregistrement, avant même l’heure limite. À cet instant, si la classe économique est pleine, l’hôtesse pourrait se voir obligée de proposer de prendre un prochain vol ou de surclasser.

Il arrive aussi que les sièges en classe économique soient pris d’assaut, et il serait plus facile de se faire surclasser. En effet, pour des raisons de répartition de poids pendant le vol, les compagnies aériennes ne peuvent pas se permettre de laisser tout l’avant de l’appareil (soit les classes Affaires et Première Classe) presque vide.

Adopter un look business

Aspect charmant, élégant, costard, tailleur de préférence pour les femmes, petit sac en cuir ou mallette… tel serait le look à adopter pour espérer demander un surclassement et l’obtenir. Dans cette tenue, on aura forcément plus de chance que d’être en short, t-shirt et tongs. En revanche, si on a acheté un billet en promotion, inutile de se faire des illusions.

Adhérer au club de la compagnie

Pour avoir plus de chance d’être surclassé, une idée serait de devenir membre du club de la compagnie aérienne dans laquelle on voyage régulièrement. Avec une carte de fidélité, voire une carte Platinum, on accumule les miles et on peut bénéficier de plusieurs services, de réductions et d’opportunités de se faire surclasser. Effectivement, il n’est pas rare que les compagnies récompensent leurs clients les plus assidus.

Voyager seul

Voyager seul ou éventuellement en couple, permet d’avoir plus d’espoir d’accéder à la classe supérieure. Cela ne sera guère possible si on voyage en groupe. Également, si on est accompagné d’une personne voyageant en business ou en première classe, on peut toujours essayer de faire jouer cette proximité, pour bénéficier d’une place dans la même catégorie que la sienne.

Mettre en avant son réseau

Connaître une hôtesse, un pilote ou une autre personne travaillant dans la compagnie est un argument qui fonctionne encore. Pour cela, on fait jouer son réseau. On tente alors le tout pour le tout en lui demandant d’intervenir pour qu’on puisse être surclassé, auprès de la compagnie.

Inventer un événement

Tout événement pouvant faire « fondre » fonctionne : c’est sa « première fois » en avion, c’est un voyage de noces… Et on n’hésite pas à le signaler au comptoir d’enregistrement et au personnel navigant. S’il reste encore des places disponibles, ils seront plus à même de transférer en classe supérieure.

Voyager les jours fériés

Pendant ces jours fériés, on a plus de chance de se faire surclasser en voyageant. En effet, durant ces jours, les voyageurs business sont moins intéressés de prendre l’avion.

Être triste ou s’énerver

Les larmes de crocodile fonctionnent à merveille, pour éloigner le passager super triste des autres passagers. Aussi, « péter un câble » pourrait valoir un surclassement. En effet, la compagnie préfère éviter tout scandale. Cependant, il faudrait trouver une raison assez plausible de s’énerver, ce qui ne sera pas une mince affaire.

Sans compter que l’on court largement le risque de se faire escorter hors de l’avion ou de la zone d’embarquement par les membres de la sécurité ou les forces de l’ordre.

Être gentil

Parfois, il n’y a pas non plus besoin de s’énerver mais jouer à fond les cartes de la gentillesse et du sourire, surtout quand une autre personne a déjà pris sa place. Il n’est pas rare que l’hôtesse oriente vers un autre siège de la classe supérieure.

Avoir un passeport diplomatique

Dans la pratique, les passeports diplomatiques détiennent des « pouvoirs magiques». Ainsi, si on n’est pas diplomate, pourquoi ne pas en épouser un ? Plutôt facile à dire qu’à faire. En effet, un passeport diplomatique peut ouvrir bien des portes d’un surclassement sur Air France, Emirates ainsi que d’autres compagnies aériennes.

Prendre du poids

En effet, les personnes en surpoids ont plus de chance d’être surclassées. Il serait peut-être temps d’arrêter son régime et prendre du poids.

Payer plus pour son vol

Les personnes qui voyagent en classe économique ont la moindre chance d’être surclassées, car on considère qu’elles ont déjà pu avoir le billet le moins cher. Une astuce serait de payer un peu plus, pour un billet en classe économique premium, à titre d’exemple. Ce type de billet conférera plus de chance d’être surclassé.

Activer les notifications mail et SMS

Les compagnies proposent souvent des ventes flash ou privées selon les promotions du moment. Pour en être avisé, il ne faut pas hésiter à s’inscrire à leur newsletter. Au prix de quelques mails supplémentaires à lire par mois, on sera parmi les premiers à connaître les bons plans de la compagnie, y compris les vols en business, voire en première classe.

Se porter volontaire pour laisser son siège

La qualité de la flexibilité pourrait être l’accès à une classe supérieure. Si le vol est surbooké, la compagnie cherchera des volontaires pour prendre le vol suivant. Si arriver un peu plus tard ne constitue pas un problème, on le fait savoir aux membres d’équipage. Pour remercier de cette précieuse collaboration, la compagnie pourra gratifier d’un siège en classe affaires ou en première.

Ne pas hésiter à se faire entendre

On est assis sur un siège qui ne peut pas s’incliner ou avec un système vidéo qui ne fonctionne pas ? Cela pourrait constituer un motif valable pour être surclassé. Si la plainte est légitime, on peut demander gentiment à changer de place. Et dans le cas où l’avion est plein, les seuls sièges disponibles pourraient être ceux de la première classe ou de la classe affaires…